Blog archives.

Nouvelle adrel è http://marc.jammet.over-blog.com

Site de

Marc Jammet

 

Conseiller municipal PCF de

Mantes la Jolie

 

Président du groupe "Unité à gauche pour changer vraiment"

Administrateur du Comité communal d'action sociale

  • AREP (Association pour le retour de la gestion de l'eau e régie publique). C'est par ici AREP-CAMY

MANTES TV.

Cardiologie interventionnelle, impôts locaux et gestion de l'eau au menu.

La télévision locale en ligne a inauguré un nouveau type d'émission autour d'un concept original: pour chaque commune de notre région, inviter un représentant de l'opposition municipale. Invité pour Mantes la Jolie, la première émission de cette télévision a été diffusée le 17 février dernier.

Pourquoi, par milliers, nous défendons la cardiologie interventionnelle? Le fascicule édité par le comité, c'est par ici.

Chambre régionale de la Cour des Comptes. Jugez par vous-mêmes. Pour consulter le rapport définitif, c'est par ici.

Mardi 22 mars 2011

Conseil municipal du 21 mars 2011

L'insulte à la Résistance

C'est le fait marquant de ce conseil municipal à l'issue duquel le maire UMP de Mantes la Jolie a refusé de rendre hommage à l'un de nos concitoyens les plus illustres: René Martin.

Ce n'est pas la première fois que la droite locale tente de gommer ainsi cette partie essentielle de notre histoire.

Déjà, en mai 2008, le maire avait tenté de faire disparaître les tombes des résistants mantais au cimetière de Gassicourt. Auparavant, Jean-Paul David avait, lui aussi, tenter la même "opération" avec le "même succès" (devant l'indignation, à chaque fois, ces mesures ont été rapportées).

Au moment où une partie de la droite prépare le terrain à une alliance avec le Front national, cette insulté doit être relevée.

D'ores et déjà, j'estime que le maire de Mantes la Jolie n'est plus qualifié cette année pour présider la cérémonie de commémoration du 8 mai 1945.

Taux des impôts locaux

Sous un prétexte fallacieux, le maire a reporté à fin avril (après le 2 tour des élections cantonales) la fixation des taux des impôts locaux. Pourtant le budget municipal est maintenant voté depuis trois mois. Est-ce à dire qu'il n'est pas équilibré alors qu'il prévoit déjà une hausse moyenne de 20% des impôts locaux pour 2011?

Chauffage urbain, une véritable "usine à gaz".

Il y a un an (mars 2010), le maire avait annoncé un nouveau chauffage "écologique".

J'avais alors souligné la fragilité du montage financier qui ne reposait que sur des subventions publiques (rachat par EDF de l'électricité produite, baisse de la TVA).

Les faits m'ont donné raison.

Ni EDF, ni l'Etat ne s'engagent à pérenniser ces subventions déguisées et le maire a dû revoir profondément son montage financier: toujours aussi fragile, toujours aussi peu écologique.

Il est temps d'arrêter de "foncer tête baissée". Il s'agit là de 50 à 60 millions d'euros (66% de notre dette) et d'un chauffage touchant plusieurs milliers d'appartements, la piscine du Val-Fourré et notre hôpital.

Fonds publics pour une entreprise privée.

Les fonds publics vont permettre à une entreprise privée d'obtenir un marché public pour la ville de Mantes la Jolie.

C'est ce qui vient de se passer pour le marché concernant le nettoyage des bâtiments communaux. Cela ne créera pas un seul emploi, cela va engendrer une baisse des cotisations sociales (sécurité sociale, retraites, UNEDIC ..), une baisse des ressources pour les collectivités locales qui, du coup, augmenteront les impôts mais l'entreprise sera subventionnée - au détriment de ses concurrents - parce qu'elle va créer officiellement une filiale à Mantes la Jolie, en Zone urbaine sensible.

Expulsions locatives.

Depuis le 15 mars, celles-ci sont, à nouveau, autorisées. Le maire, en mars 2009, dans un bel "effet de manches", avait chargé le Centre communal d'action sociale (CCAS) de prévenir les expulsions. Sans moyens et sans aucune volonté politique, la Vice-présidente, Madame Dumoulin, n'a rien mis en place depuis deux ans.

Pourtant la cour régionale des comptes d'Ile de France vient de relever que le CCAS avait payé plusieurs études (jamais remises) réalisées par un chargé de mission, par ailleurs affecté à la direction d'un équipement culturel.

La Ville a assuré avoir régularisé la situation. J'ai donc demandé que les moyens dégagés soient affectés à l'emploi d'un chargé de mission qui aurait pour tâche la prévention en amont des expulsions locatives. Refus du maire.

CAMY. Des règles de répartition financière qui jouent contre l'emploi.

A l'occasion de l'attribution des subventions de compensation aux communes nouvellement adhérentes, je suis revenu sur cet aspect.

Enregistrements des conseils municipaux.

Les débats des conseils municipaux sont enregistrés. Or, comme par hasard, une panne a empêché l'enregistrement de la présentation par le maire et des interventions de l'opposition concernant le rapport de la cour régionale des comptes d'Ile de France.

Jeudi 17 mars 2011

A voir è Water makes money

Le film sera projeté samedi 19 mars à 15 h à la salle GECI, rue de Montchauvet, Domaine de la vallée à Mantes la Ville, et sera suivi d'un débat avec Jean-Luc Touly (Conseiller régional d'ïle de France), Maurice Martin (Président de l'AREP-CAMY) et deux représentants de Veolia.

Pour celles et ceux que cela intéresse mais qui ne pourront se rendre ce jour à Mantes la Ville, Water makes money (version légèrement écourtée) sera diffusé sur ARTE mardi 22 mars à 20 h 40.

Lundi 14 mars 2011

Plus de 300 manifestants pour la réouverture de la cardiologie interventionnelle hier à Mantes la Jolie

A cette occasion, les communistes de Mantes la Jolie ont donné à voir leur opinion (ci-dessous)

  • En savoir davantage sur le comité Cur.Hôpital.Mantes. C'est par ici.

Vendredi 11 mars 2011

Demain, 10h00 à partir du Palais de justice de Mantes la Jolie

Ensemble, exigeons la réouverture de la cardiologie interventionnelle.

Vous trouverez, ci-dessous, l'article du Courrier de Mantes en date du 9 mars 2011.

  • En savoir davantage sur le comité Cur.Hôpital.Mantes. C'est par ici.

MANTES TV.

Cardiologie interventionnelle, impôts locaux et gestion de l'eau au menu.

La télévision locale en ligne a inauguré un nouveau type d'émission autour d'un concept original: pour chaque commune de notre région, inviter un représentant de l'opposition municipale. Invité pour Mantes la Jolie, la première émission de cette télévision a été diffusée le 17 février dernier.

Jeudi 9 mars 2011

Ne laissons pas brader notre santé.

Samedi 12 mars. 10h00. Palais de Justice.

Manifestation pour la réouverture de la cardiologie interventionnelle à Mantes la Jolie

Page suivante C'est par ici